La Chronique de la Chieuse du Mois / PainInTheAss of the month’s Chronic

P1020211_Snapseed

Lettre ouverte aux hommes,

 

Messieurs,

Voilà bientôt neuf mois que j’ai décidé de me glisser dans votre peau grâce à un profil Twitter.

Certaines de vos attitudes étant de vraies incompréhensions pour nous les femmes, je me suis dis qu’en me mettant à votre place je pourrais peut-être les expliquer…

J’ai commencé par la base : la drague…ou plutôt, la drague que nous souhaitons toutes car, je cite : « il leur faut une école pour qu’ils réapprennent à faire la cour ! Ils deviennent agressifs quand on ne veut pas faire connaissance ! ».

J’ai donc abordé différentes femmes, d’âges différents, pendant différentes périodes, en prenant le soin d’étudier un peu ce qu’elles aiment à travers leurs posts. Je postais des petits messages toujours très respectueux et toujours en réaction à un de leur tweet…

Mieux que des mots, un échange saura mieux résumer mon expérience :

– La Brebis : « Mais c’est quoi ce temps pourri ????! »

– Moi : « ça m’a gâché toute ma journée ! J’en peux plus, j’ai besoin de soleil ! »

– La Brebis : « Ouai ouai c’est ça ! Casse-toi bouffon ! »

…même pas le temps de dragouiller un peu, qu’elles te coupent l’herbe sous les pieds -_-

Après plusieurs rejets violents, j’en ai déduit que si la simple conversation les dérange, alors les compliments ne sont clairement pas leur tasse de thé !

S’il n’y avait pas de rejet, j’avais affaire à des femmes cherchant à atteindre mes bijoux de familles imaginaires (à grands coups de fautes de grammaire, de conjugaison, d’orthographe, de vocabulaire, de tout’ bitin !) : « On m’di tous l’tem j’ai une grosse foufoun… et ? Expliquer moi la qualité dans tout ça svp ? Pour je sach s’que j’dois en faire ! »

say-whaa

…si tu passais autant de temps dans le Bescherelle qu’à contempler ton coquelicot tu serais certainement nommée prix Nobel de Littérature…mais bon, pour l’instant on se contentera du prix Nobel de Foufounerie hein -_-‘

Je prenais parfois le temps de m’expliquer allant jusqu’à, parfois, m’excuser si j’avais semblé trop « entreprenant », mais le résultat restait le même : « TG ! » (ta gueule)

Sachant que je m’adressais avec une grande courtoisie à ces dames… je peux comprendre le ras-le-bol que vous exprimez messieurs… Je me suis demandé si elles préféraient finalement qu’on les insulte !

En neuf mois, UNE seule est sortie du lot, m’a répondu avec humour, m’a remercié pour mes compliments et s’est abonné à mon profil : une superbe journaliste dont je tairai le nom ! Je l’avais salué en lui disant combien je la trouvais intelligente, généreuse et courageuse.

Quant à celles qui se croient féministes… Ce sont elles les plus virulentes… même en postant un commentaire pertinent allant dans leur sens, on se fait jeter ! C’est comme si c’était classé « anti-hommes »… ce sont celles là, d’ailleurs, qui déforment complètement la signification du mouvement féministe ! Qu’on se le dise : le féminisme est la lutte pour l’égalité des femmes par rapport aux hommes, et non la suprématie des femmes sur les hommes.

Enfin, le seul avantage que j’ai trouvé en tant qu’homme virtuel, c’est de pouvoir engueuler les gens sans jamais être vraiment contredit :

Avec mon ancien profil CocoZabrico, en demandant à une Manman Mouton où je pouvais trouver un produit qu’elle avait publié, je me suis fait lyncher, insulter et prier d’aller me pendre ! Oui, oui vous avez bien lu -_-

Avec mon profil d’homme j’ai reproduit le même schéma avec la même Manman Mouton, résultat : je sais où trouver le produit et j’ai même eu des excuses parce qu’elle a reconnu que son profil était publique et donc que je pouvais poser les questions que je voulais.

Vraiment, j’ai retourné mon expérience dans tous les sens, mais je suis forcée de dire que le comportement des twitteuses m’a beaucoup déçue ! J’ose espérer que ce comportement n’est présent que sur ce genre de réseau social !

Messieurs, vous êtes loiiiin d’être parfaits, et je vous annonce qu’il en va de même pour nous !

Je vous propose un marché, ou plutôt je vous file un tuyau… je salue votre courage et votre persévérance (souvent très lourde), seulement n’en abusez pas trop parce que je vois maintenant les effets nocifs qui en découlent ! Bah oui, plus vous insistez et plus il deviendra difficile pour vous de nous approcher !

Sinon, pour celles qui continuent les « TG » et les « anti-hommes »… les presque-irrécupérables donc… on leur fera une Formation en Communication, option Eradication du « Comportement Moutonnier ».

giphy

 

La Chieuse du Mois d’Octobre

Reporter d’Investigation pour Enquête Exclusive Bô Kay

 


NB : La chieuse, n’ayant pas de lecteurs anglophones ayant des lecteurs anglophones fantômes, arrêtera les traductions. « Chers lecteurs anglophones, si vous souhaitez me lire merci de le faire savoir. La traduction sera à la demande car elle demande autant de temps que l’écriture francophone ! Merci de votre compréhension ! » La Chieuse

En gros, c’est bien mignon de se casser le cul à traduire chaque expression pendant des heures, mais quand on n’est pas certaine d’être lu bah c’est moins marrant ! Alors pour l’instant, vive le français !

 

« Dear English readers,
If you want to read me, thank you to let me know. The translation will be made after your demand because it requires as much time that the french writing. Thank you for your understanding! » ThePainInTheAss

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Psssiiiit ! Par ici Kokofiolo : si on aime, on partage !

2 pensées sur “La Chronique de la Chieuse du Mois / PainInTheAss of the month’s Chronic

  • 18 octobre 2014 à 6 h 25 min
    Permalink

    C’est ce genre de réactions qui décrédibilise parfois le féminisme malheureusement. Je rejoins parfaitement cette phrase « le féminisme est la lutte pour l’égalité des femmes par rapport aux hommes, et non la suprématie des femmes sur les hommes », car comme un peu dans tout, il y a des extrémistes qui renvoient un mauvaise image de certains mouvements (dont le féminisme) qui , à la base, sont pourvus de très bonnes intentions.

    Répondre
    • 19 octobre 2014 à 16 h 32 min
      Permalink

      C’est dommage… j’ai l’impression que cette image s’intensifie, et peu de personnes semblent voir la mauvaise tournure que ça prend.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *