La Chieuse – Lettre ouverte à l’homophobie

A quelques jours de la Gay Pride en Martinique, je pensais t’écrire avec colère… mais c’est avec beaucoup de tristesse et d’incompréhension que je m’adresse à toi.

Tu es un sujet encore très sensible dans le monde. Malgré les conséquences que ces écrits peuvent entrainer dans la vie de celle qui me permet de m’exprimer, j’ai décidé de m’adresser à toi aujourd’hui.

J’ai cru à tord que tu régressais avec les années. Le but de ma lettre n’est pas de dénoncer, mais d’alerter sur un comportement qui tend à se généraliser.

Voici des propos, sur les 2 derniers mois, tenus par des individus de tout âge :

  • « Je ne suis pas homophobe, j’ai des amis gays {…} mais il y a des limites »
  • « La sodomie c’est pas bien ! L’anus c’est pas fait pour ça, c’est fait pour évacuer ! Le pasteur n’a pas dit que c’est autorisé hein ! »
  • « C’est un vice qu’ils finissent par attraper à force d’en fréquenter ! »
  • « Tu vas à la GayPride ?! Non mais ce ne sont pas de bonnes mœurs ! »

Ce soir, encore perturbée, j’ai demandé à une femme qui chantait les louanges de Dieu son avis sur l’homosexualité.

Je me disais que : si on aime Dieu et qu’on applique les écrits « aimez vous les uns les autres » et « tu ne jugeras point », on ne pouvait que – au pire – faire le choix d’ignorer ce que l’on ne comprend pas.

Réponse :

  • « C’est condamné par Dieu ! C’est contre nature ! Je vais te donner quelques documents à lire que j’ai dans mon sac. Tu ne dois pas accepter qu’un ami entre dans ça. Il faut prier pour qu’il en sorte, sinon il ira en enfer. »

Chère homophobie, en quoi la sexualité des humains te regarde ? Pourquoi accordes-tu autant d’importance à ce petit trou qui n’est même pas le tien ? C’est vrai quoi ! Occupe-toi de ton Nunus et laisse celui des autres respirer bordel !

Il n’est pas question d’accepter, d’aimer ou de tolérer, il est question de s’occuper de ses affaires.

Paulette tu aimes bien t’enfiler des courgettes le vendredi devant ta téloche et pourtant personne n’en fait pas toute une histoire !

Et toi Roger, tu aimes bien que le doigt manucuré de ta femme « glisse ACCIDENTELLEMENT par là » lors de siestes crapuleuses… « c’est le feu d’artifice assuré » m’as tu dit !

 

oups !

 

Concernant les croyants qui sont virulents et remplis de haine alors que cé zot’ pwèmié douvan ka pwédié : j’espère que le grand monsieur là haut ne vous en voudra pas d’avoir jugé à sa place… Vous imaginez, le châtiment pourrait être : sodomie jusqu’à la fin des temps ! Pas de panique ! Il y a un mode d’emploi juste ici.

Autre chose : j’ai constaté que l’homosexuel est parfois un « accessoire mode » que l’on sort pour faire « IN » et qui est rangé au placard quand la norme sociale ne tolère pas leur présence.

Ça va beaucoup m’amuser de voir les spécialistes en la matière samedi au Carbet. #IseeYou

Tu sais, quand on a subi au moins une fois dans sa vie l’exclusion sous quelque forme que ce soit, on se doit de saisir au moins une chose : l’orientation sexuelle n’est pas un choix, tout comme la couleur de peau par exemple ou encore mon incapacité à la fermer quand j’ai quelque chose à dire.

Il est certain que ces mots risquent d’en chatouiller plus d’un à l’anus, mais il fallait que ça sorte !

Moi, je rêve juste d’un monde où tout le monde sera libre d’être qui il est sans risquer d’être froissé par l’ignorance. Je rêve d’un monde où les Hommes ne seront pas jugés sur leur orientation sexuelle, mais sur la valeur de leur caractère1.

 

Bien à toi,

La Chieuse,

La Grande Gueule au Grand Cœur.

 

1 : Tiens… ça me rappelle quelque chose.

 

 

Psssiiiit ! Par ici Kokofiolo : si on aime, on partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *